Peintre pour le plaisir

Patrick Letor alias Totor le Peintre est né en 1958 à Saint-Germain en Laye. Il étudie l'électronique et exerce pendant 29 années le métier d'informaticien dans le secteur des télécommunications. Puis il décide de créer sa propre entreprise BILOBAWEB spécialisée dans la création de sites web et dans la formation. . Il vit avec son épouse à La Frette sur Seine dans le Val d'Oise.

Patrick commence à peindre en 1994, sa rencontre avec l'artiste peintre Christian Prunier va être déterminante. Il fréquente assidûment son atelier à Marly le Roi. Christian lui enseigne ses propres techniques adaptées à une peinture basée uniquement sur l'imagination.

En 2002, Christian décède, Patrick et deux autres de ses élèves créent un atelier libre au sein de l'association artistique LAME de Marly le Roi pour continuer le travail de Christian, explorer de nouvelles voies et transmettre les techniques.
En effet, l'atelier libre accueille dans la mesure des places disponibles de nouveaux élèves souhaitant s'initier aux techniques de Christian Prunier

Il expose aux salons de Taverny, La Frette sur Seine, Ermont, L'Isle-Adam, Rueil-Malmaison, Croissy sur Seine...
à la galerie Oaktree de Marly le Roi, à la librairie des Charmettes du Vésinet...
En 2005, il fait partie du jury au salon de Taverny.

Je viens souvent me plonger dans ton univers coloré comme dans un bain énergisant. La composition, les formes,les sujets m'émerveillent toujours autant.

Dans chaque toile, les couleurs et les formes se mêlent et s'assemblent. Chaque image abstraite est souvent à décrypter comme une mise en abyme insondable aux significations sans limites.

Tes premières peintures n'avaient ni la profondeur fantasmatique, ni la richesse de couleurs chaudes ou froides que la plupart révèlent aujourd'hui.
Il y eut une époque où l'infinie superposition des fenêtres intérieures des peintures ouvrait surtout sur des mondes imaginaires clos et tourmentés.

La période actuelle montre plutôt des images ardentes, lumineuses, fourmillantes et effervescentes. L'image palpite, frémit, se contracte ou se déploie. Elle s'impose comme un tout, mais chaque partie détient son autonomie et devient un motif séparable du reste du tableau

Pierre-Loic Fauvarque

Copyright © Patrick Letor - Site réalisé par BILOBAWEB